Urgence vétérinaire : Trouvez le meilleur vétérinaire en France

Recherchez un veterinaire de garde dans votre région

Votre animal de compagnie est malade ? Votre chien vient d’être victime d’un accident ? Votre chat a changé de comportement : il dédaigne sa terrine préférée, ne vient plus vous réclamer des caresses et reste caché sous un meuble toute la journée ?

N’attendez pas ! Consulter dès maintenant un vétérinaire ! Jours fériés, week-ends ou nuits, il est toujours possible de trouver une consultation en urgence auprès d'un vétérinaire de garde ou à la permanence d'une clinique vétérinaire.

Notre annuaire vous aidera à trouver un vétérinaire en urgence près de chez vous 7 jours sur 7 et 24h sur 24 !

DANS QUELLE SITUATION S’IMPOSE L’URGENCE VETERINAIRE ?

Si dans certaines situations la notion d’urgence est évidente, elle peut être parfois plus difficile à déceler.

Cabinet Vétérinaire - Clinique Vétérinaire dans les Grandes Villes en France

LA SITUATION D’ACCIDENT

Il est clair que si votre animal vient d’être victime d’un accident, de la route ou domestique la situation d’urgence ne pose pas question. En effet, il est alors fortement recommandé de vous rendre chez votre vétérinaire ou à la clinique vétérinaire la plus proche. La consultation s’impose même si votre animal ne présente pas de blessures apparentes surtout si le choc de l’accident a été violent. En effet les blessures peuvent être internes et entrainer des complications quelques heures après l’accident. Ou encore, le squelette de votre animal a peut-être été touché et la fissure d’un os peut se transformer ultérieurement, suite à un choc moindre, en fracture.

Ne serait-ce que par précaution, nous vous recommandons vivement d’emmener votre animal en consultation en urgence, après un accident de la route, une chute ou une attaque par un autre animal.

 

Si la situation est extrême, en cas de blessures apparentes avec des signes d’une douleur intense, nous vous conseillons d’appeler directement un vétérinaire qui vous apportera les conseils nécessaires pour apporter les premiers soins ou déplacer votre animal. En effet, même si l’animal blessé est le vôtre, s’il souffre énormément il pourrait se montrer agressif malgré lui.

Ce conseil s’applique d’autant plus dans le cas où vous souhaitez porter secours à un autre animal que le vôtre.

De plus, si l’état de l’animal le réclame, il peut s’avérer très utile que vous agissiez très rapidement pour augmenter ses chances de survie avant l’arrivée chez le vétérinaire ou à la clinique.

 

Trouvez un vétérinaire par département

AUTRES CAS D’URGENCE PLUS DIFFICILE A IDENTIFER : CAS DE MALADIE

LA MALADIE PHYSIQUE

Il se peut qu’aucun événement du type accident, chute, attaque ne soit arrivé et que l’état de votre animal soit tout de même préoccupant et relève de l’urgence. Comme chez les humains un état pathologique, n’est pas toujours visible d’autant plus que votre animal ne risque pas de vous le dire contrairement à un humain (sauf s’il s’agit d’un nourrisson).

Il convient à vous, son maitre d’être vigilant et à son écoute.

Il existe des signes qui ne trompent pas. Il est bon de les connaitre afin de pouvoir apporter à votre précieux compagnon les soins, l’amour et le respect que vous lui devez.

En effet, en ce qui concerne les canidés (chiens) ou les félins (chats), il convient surtout de bien connaître son animal et de relever ses changements d’habitude, de comportements et de postures. Ce sont par le biais de ces changements que votre chien ou chat communique avec vous. Aussi, si vous remarquez chez votre animal de compagnie un changement de comportement, il convient de vous interroger et de vous demander s’il n’est pas malade.

Les changements de comportement les plus faciles à identifier ont trait à la nourriture et à l’hydratation surtout si vous notez un amaigrissement. Mais ce ne sont pas les seuls signes perceptibles. En effet, si votre animal est moins enclin à jouer, à vous faire la fête à votre arrivée, à vous réclamer ses promenades tout en dormant plus et en s’isolant ou alors en vous suivant partout, il est bon de l’amener de suite chez votre vétérinaire ou dans une consultation d’urgence dans une clinique.

Les vomissements, diarrhées sont également à surveiller de près et constituent des motifs de consultation.

Attention également aux aboiements, un chien ne souffre pas toujours en silence. Il se peut que la survenue d’aboiements intempestifs alors que votre chien est habituellement calme soit le signe d’une maladie.

LA MALADIE MENTALE : LA DEPRESSION

Et oui, votre animal comme un humain peut souffrir de dépression. Votre chien ou chat se comporte de manière inhabituelle, vous ne le reconnaissez plus. Il ne présente aucune blessure. Cependant, il est complètement différent. Attention, votre animal peut souffrir d’une dépression.

Dans ce cas précis, il s’agit dans un premier temps de vérifier qu’il n’est pas malade physiquement. Observer votre animal et noter comme indiqué dans le paragraphe précédent, tous les changements. Une consultation chez un vétérinaire vous permettra également d’écarter tous les risques de pathologie physiques.

En effet, il existe plusieurs signes d’alerte pour une dépression. Ils sont proches de ceux qui signalent que votre animal est malade. Aussi, il n’est pas toujours facile de faire la différence entre un chien malade ou déprimé.

Prenons le cas d’un chien. Si votre chien est apathique, s’il s’isole, s’il garde les oreilles basses, la tête baissée sur le côté, la queue basse, s’il dort plus, mange et boit moins, refuse ses friandises favorites, s’il maigrit ou au contraire grossi, si sa posture s’affaisse, s’il est passé d’un état actif à un état léthargique et enfin s’il vous témoigne des signes d’agressivité (grognement, tentative de morsure, etc.) à la place de son enthousiasme habituel, il y a des risques que votre chien souffre de dépression.

Il est à noter que les chiens sont des animaux fidèles à leurs habitudes. Aussi, tous les types de changement notables, sont susceptibles de déclencher un état dépressif. Pour exemple, nous citerons un déménagement, de décès de son maitre ou d’un autre compagnon à 4 ou 2 pattes, la reprise du travail de son maitre, etc.

 

Si vous repérez ces signes chez votre chien, consultez de suite un vétérinaire.

QU’EN EST-IL POUR LES « NOUVEAUX ANIMAUX DE COMPAGNIE » OU « NAC » ?

Nous parlons ici de l’ensemble des espèces d’animaux de compagnie excluant les chiens, les chats et les chevaux.

Il s’agit, par exemple, de lapins, cochon d’inde, rats, gerbilles, serpents, araignées, scorpions, iguane, mainates, perruches, etc.

Sachez qu’il existe des vétérinaires spécialisés « NAC ». Cette spécialité s’acquière en fin d’études vétérinaires.

Si votre animal de compagnie est un NAC assurez-vous que le vétérinaire auquel vous vous adressez connaît l’espèce à laquelle appartient votre animal.

Parce que les animaux ont aussi une âme et ont été reconnus comme des êtres sensibles, nous comptons sur vous pour veiller au mieux avec amour et respect sur votre animal de compagnie !

Vous êtes face à une situation d’urgence pour un animal ? Consulter immédiatement notre annuaire spécialisé. Vous trouverez rapidement le vétérinaire ou la clinique vétérinaire qui pourra accueillir votre animal en urgence !